Comment recetter un développement tracking ?

Vous ne savez pas encore comment recetter un tracking ? Votre ami développeur vous harcèle pour valider ce p***** de ticket, vous n’osez pas lui dire que vous ne savez foutrement pas faire ça ?!

Lisez ces quelques lignes et vous deviendrez un pro en vérification des hits Google Analytics ou Adobe Analytics !

Comment recetter un tracking google analytics ou adobe analytics (omniture) ?
Quand le développeur me demande de vérifier un développement tracking

Méthode 1 : recetter à l’aide de la console Google Chrome

  • Ouvrir le navigateur Chrome
  • Appuyez sur F12, la console apparaît
Recette d'un développement tracking avec la console Chrome
Recette d’un développement tracking avec la console Chrome

 

  • Cliquez sur l’onglet « Network »
    Recette d’un développement tracking avec l’onglet network de la console Chrome
    • Cliquez sur « preserve log« , cela vous permettra d’avoir toujours accès aux anciens hits. Sans cela, tout sera effacé à chaque chargement de page.
    • Filtrez, pour ne pas vous retrouver avec une liste interminable
      • Pour recetter du tracking Google Analytics (Universal Analytics), filtrez avec « collect »
      • Pour recetter le tracking de l’ancienne version Google Analytics (Classic), filtrez avec « ga.js »
      • Pour recetter du tracking Adobe Analytics (anciennement Omniture), filtrez avec « b/ss »
  • Rechargez la page, une ligne (au moins) apparaîtra. Voici votre Graal, le hit que vous souhaitez vérifier.

    Recetter un hit tracking dans la console dev de Chrome
    Recetter un hit tracking dans la console dev de Chrome
  • Et maintenant, déchiffrez ce hit de tracking.
    • Cliquez sur la ligne en question, la liste des variables apparaît. J’ai pris ici l’exemple Leroy Merlin. Un article détaillant les variables arrive prochainement, mais rapidement : cdX = custom dimension X, ec = event category, ea = event action, el = event label etc.
      Visualiser les variables de tracking avec la console développeur de Chrome
      Visualiser les variables de tracking avec la console développeur de Chrome

      Pour info, une ligne apparaît pour le chargement de page, mais aussi pour chaque événement personnalisé que vous déclenchez. Cette méthode vous permet donc également de recetter un custom event.

Méthode 2 : recetter à l’aide du plugin Dataslayer

  • Ouvrez Chrome, et rendez vous sur le Chrome store
  • Recherchez « Dataslayer » & installez le plugin
  • Vous avez désormais un onglet « Dataslayer » dans la console de Chrome (F12). Cet onglet contient le data layer à gauche, et le contenu du hit à droite. Cet outil est la réponse à votre question « comment recetter les variables d’un data layer ?« 
  • Je reprends l’exemple de Leroy Merlin
    La recette d'un dev tracking avec l'extension Dataslayer
    La recette d’un dev tracking avec l’extension Dataslayer

    Les gros avantages du plugin Dataslayer :

    • Nous montre à la fois le datalayer et le hit tracking
    • Les requêtes POST sont clairement structurées, ce qui n’est pas le cas de la solution précédente (bye bye le pavé illisible quand la requête est trop longue)

Méthode 3 : recetter à l’aide du plugin Omnibug

Omnibug est un plugin Chrome (et Firefox) similaire à Dataslayer. Il est lui aussi accessible via un onglet de la console (F12).

Je ne l’ai pas énormément utilisé, mais il offre des réglages très poussés :

  • Filtres par ID, filtre des tags à l’aide d’une liste
  • Surligner certaines variables
  • Ajouter des descriptions aux variables
  • Export
  • Etc

En clair, c’est la Rolls Royce des plugins de tracking. Merci à Hugo pour la découverte 😉

Définitions :

N’hésitez pas à poser vos questions & remarques dans les commentaires ! Et abonnez-vous à la newsletter pour ne rien rater des futurs articles.

Une pensée sur “Comment recetter un développement tracking ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.